Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 12:40

Points fondamentaux du Taï Ji Quan :


Une énergie insubstancielle dirige la tête vers le haut
L'esprit est concentré, le regard est fixe
Rentrez la poitrine, arquez le dos
Descendez les épaules, laissez tomber les coudes
Fixez les poignets, étendez les doigts
Le corps reste central et droit
Remontez le coccyx
Relâchez la taille et les cuisses
Les genoux paraissent relâchés mais ne le sont pas
La plante des pieds touche le sol
Le haut et le bas se suivent l'un l'autre, le corps entier doit être harmonieux
Distinguez l'insubstanciel du substanciel
L'interne et l'externe sont coordonnées, respirez naturellement
Utilisez Yi, pas Li
Le Chi circule à travers tout le corps; divisé, il se déplace vers le haut et le bas
Là où est le Yi, est le Chi
Pas d'à-coups, pas de force, pas d'opposition : le corps entier est sans contrainte
Chaque forme est lisse
Les postures ne doivent être ni trop petites ni trop grandes, et chercher à être centrées et droites
Les applications doivent être cachées et non exposées
Atteignez l'immobilité dans le mouvement
Atteignez le mouvement dans l'immobilité
Légèreté puis agilité, agilité puis mouvement, mouvement puis variation.

Auteur inconnu.

Commentaire :

Tout est dit ou presque! 
Ce texte écrit au sujet du Taï Ji Quan (Boxe du Faîte Suprême) reprend les éléments essentiels du Zhan Zhuang Gong du Yi Quan. Ajoutons un concept très important qui est TI HUI "éprouver, connaître", c'est à dire expérimenter, comprendre par le corps.

Une énergie insubstancielle dirige la tête vers le haut 
(TING, on se redresse, la tête est comme suspendue à un fil)
L'esprit est concentré, le regard est fixe 
(concentration avec travail sur des objets imaginaires YI NIAN JIA JIE ou sur des sensations)
Rentrez la poitrine, arquez le dos
Descendez les épaules, laissez tomber les coudes
Fixez les poignets, étendez les doigts
Le corps reste central et droit 
(colonne vertébrale droite)
Remontez le coccyx 
(rétroversion du bassin)
Relâchez la taille et les cuisses
Les genoux paraissent relâchés mais ne le sont pas 
(SONG ER BU XIE JING ER QIANG, détendu mais pas relâché, calme mais puissant [tension/détente])
La plante des pieds touche le sol 
(enracinement)
Le haut et le bas se suivent l'un l'autre, le corps entier doit être harmonieux 
(unification du corps)
Distinguez l'insubstanciel du substanciel 
(SHUANG ZHONG DAN ZHONG, double poids, un poids)
L'interne et l'externe sont coordonnées, respirez naturellement 
(HU XI ZIRAN, respirer naturellement)
Utilisez Yi, pas Li 
(YONG YI BU YONG LI, utiliser l'intention et non la force musculaire)
Le Chi circule à travers tout le corps; divisé, il se déplace vers le haut et le bas
Là où est le Yi, est le Chi
Pas d'à-coups, pas de force, pas d'opposition : le corps entier est sans contrainte 
(pas de contraction musculaire mais la détente avec une juste tonicité SONG JING)
Chaque forme est lisse
Les postures ne doivent être ni trop petites ni trop grandes, et chercher à être centrées et droites 
(LI BU CHU JIAN, la force ne dépasse pas le point bien fortifié)
Les applications doivent être cachées et non exposées 
(YI BU LUO YING, l'intention de doit pas être découverte)
Atteignez l'immobilité dans le mouvement 
Atteignez le mouvement dans l'immobilité 
(BU DONG, bouger sans bouger)
Légèreté puis agilité, agilité puis mouvement, mouvement puis variation.

Partager cet article

Repost 0
Published by David BLAYO - dans Ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • : Le Yi Quan (Da Cheng Quan) est un art martial chinois qui permet de développer la véritable énergie interne pour le combat, de préserver sa santé et de guérir certaines maladies. YIQUAN - DACHENGQUAN
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre