Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 10:24

Demat deoc'h, Bonjour à vous,

Après avoir développer la Force par le Zhan Zhuang et entraîner le corps à exprimer cette Force dans différentes directions (Shi Li), on s'entraîne alors aux déplacements. On utilise toujours les mêmes principes de relaxation dynamique, de lenteur et d'imagination associée à la dimension kinesthésique (ressenti corporel ou proprioception).

Les déplacements sont capitaux dans les arts martiaux et dans la vie de tous les jours. Au-delà de la faculté de se mouvoir où on le désire, de bons déplacements nous permettent d'éviter les coups et de distribuer des frappes efficaces. Essayer de frapper puissament en vous tenant sur une jambe. Alors, verdict? Face à un combattant, restez statique et "raide comme un piquet". Le résultat est couru d'avance, même si vous êtes "taillé" tel un Jérôme Le Banner. Vous savez qu'il faut de bons appuis et de bons déplacements! Tout ce qui vit change. Dans la Nature, tout bouge... que vous le voyez ou pas!

En Yi Quan, Zhan Zhuang, Shi Li et Mo Ca Bu sont des pratiques intimement liées. Elles se complètent mutuellement car Zhan Zhuang est la pratique du mouvement dans l'immobilité, Shi Li est le Zhan Zhuang en mouvement et Mo Ca Bu est le "Shi Li des pieds" en quelque sorte. MO-CA-BU.jpg

Et Zhan Zhuang nous permet de développer une grande stabilité, d'être plus ancré, et Mo Ca Bu nous permet d'éprouver notre stabilité acquise de manière statique.

Comment procéder? Debout, genoux légèrement pliés, les mains maintenant un ballon imaginaire immergé de chaque côté, on avance son pied lentement comme si on était dans de l'eau ou de la boue. 

Le poids du corps est à l'arrière. Une fois le pied avant posé, on bascule le poids du corps sur ce pied. Le corps est relâché mais pas mou. 

Continuer à avancer de la sorte. Vous pouvez aussi reculer en procédant de la même manière. Les pratiquants de Da Cheng Quan, courant WANG Xuan Jie, ne font pas de Mo Ca Bu en reculant. Etant essentiellement axés sur le combat, ils n'envisagent pas de devoir reculer! De ce que j'ai pû personnellement ressentir avec certains d'entre eux... je peux comprendre ce point de vue.

Cependant, chez Maître CUI Rui Bin, où l'on pratique le Yi Quan de combat et de santé, on travaille le Mo Ca Bu en reculant. Mon approche étant d'appréhender un certain équilibre global, je préfère personnellement travailler selon la méthode de CUI Rui Bin.

WANG Xuan Jie en Mo Ca Bu.jpgCependant, bien que je promeus son enseignement et sa méthode, toujours avec un objectif d'équilibre, j'aime les déplacements du Ba Gua du Da Cheng Quan, qu'à enseigner WANG Xuan Jie et que l'on ne retrouve pas en tant que tels chez CUI Rui Bin. Maître Ming Shan, qui a suivi l'enseignement de nombreux grands Maîtres, m'a enseigné la base de ces déplacements. Et j'ai eu la chance d'appronfondir un peu ceux-ci avec CHANG Choung Liang, le meilleur disciple de WANG Shang Wen.

Il est à noter qu'en Da Cheng Quan, les pieds sont toujours pointés vers l'avant en Mo Ca Bu (cf WANG Xuan Jie sur la photo ci-contre). 

Cela n'est pas vrai en Yi Quan. Comme sur la photo ci-dessus, en Yi Quan, le pied arrière rejoint le pieds avant presqu'en le collant avant que le bout du pied ne pointe vers l'avant et vers l'extérieur.



Une fois que l'on maîtrise les principes de l'art, on peut créer tout ce qu'on veut, à partir du moment où l'on conserve ces principes. Sinon, on trahit notre art... et on se trompe soi-même!

Un des anciens disciples de Maître CUI Rui Bin, "Xiao YUE" (descendant du grand YUE Fei (1103-1142), possible créateur du Xing Yi Quan), m'a beaucoup impressionné. Lorsqu'il se déplaçait il me faisait penser à un léopard ou une panthère. 

Je me rappelle l'avoir vu alors qu'il faisait un petit combat pédagogique avec un jeune chinois : après un grand déplacement vers l'arrière, il avait littéralement bondit vers l'avant dès que ses pieds furent en contact avec le sol. Il était d'une effrayante rapidité dans sa façon de se déplacer! Il avait développé une grande force élastique dans les membres inférieurs... mais pas que dans les jambes!!! Il paraît qu'il se rendait au village près du camp d'entraînement de Maître CUI en Mo Ca Bu... sans être pressé!
 Cours du soir avec Xiao YUE.jpg




Sur cette photo datant de 2002, je suis au premier plan avec Xiao YUE. 

On aperçoit Ming Shan sur la droite et Niu, sa femme assise à ses côtés et cachée par Xiao YUE.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by David BLAYO - dans Ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • : Le Yi Quan (Da Cheng Quan) est un art martial chinois qui permet de développer la véritable énergie interne pour le combat, de préserver sa santé et de guérir certaines maladies. YIQUAN - DACHENGQUAN
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre