Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 17:21

Bonjour à tous,

Aujourd'hui parlons de Tui Shou. Tui Shou c'est, si on peut dire, la mise en pratique à deux de ce que l'on a appris en Yi Quan mais sans "mettre les gants", ni être dans l'échange martial dynamique, ou dur.

Tout d'abord, il convient de faire la différence entre le Tui Shou de la plupart des pratiquants de Taï Ji Quan et des pratiquants du Yi Quan. Il ne s'agit pas de dire "le mien est mieux que le tien". Cependant le Tui Shou du Yi Quan a une portée réellement martiale. Alors on ne s'embarrasse pas de notions telles que "j'absorbe ton Qi  avant de le recracher et ensuite tu...". Blablabla!

Le Tui Shou est un éducatif visant à appréhender la maîtrise des directions de Force, la mise en application de notre Gong Fu (Zheng Ti au travers de Zhan Zhuang, Shi Li et Mo Ca Bu), et une forme de corps à corps (cf Ba Gua et Aïkido). Il s'agit aussi d'une étape vers le combat libre.

Tui Shou avec Maître CUI Rui Bin
Le Tui Shou se divise en 2 catégories :

1. Dan Tui Shou (Tui Shou à une main).
2. Shuang Tui Shou (Tui Shou à deux mains).

Nous joignons nos avants-bras, l'un contre l'autre (Dan Tui Shou) ou l'un au-dessus et l'autre en-dessous (Shuang Tui Shou) et nous décrivons des mouvements circulaires de l'intérieur vers l'extérieur, tout en conservant toujours le contact avec les avants-bras de notre partenaire.

Ce sont les premiers-pas du Tui Shou.



Avec beaucoup plus de pratique, on commence à mettre en oeuvre les techniques apprises et répétées des milliers de fois en Shi Li (tirer, écarter, pousser, soulever...).

A force d'entraînement, on développe une grande sensibilité des avants-bras. Cette sensibilité doit nous permettre de ressentir (presque de pressentir) le moment où notre partenaire va déclencher son action et de définir quel type d'action. 

Evidemment, plus on progresse, plus les perceptions se passent au niveau inconscient. C'est à dire que je ne fais plus d'effort pour être attentif à ce qui se passe... je le sens immédiatement.

Maître CUI Rui Bin en action avec David
La gageure est de pouvoir rester détendu tout en étant sous tension pour pouvoir réagir adéquatement ou pour "attaquer" notre partenaire.

Un concept important également est de toujours exercer une pression vers l'avant même si notre bras fait un mouvement vers l'arrière. Ainsi, nous ne cédons pas à la force de notre partenaire, en quelque sorte. Nous le contrôlons. 

De cette manière, que l'on aille vers l'avant ou vers l'arrière, nous pouvons porter une attaque à n'importe quel moment.

Au fur et à mesure, nous apprenons à sentir les directions de Force de notre partenaire. "Ah, là, il va appuyer vers le bas". "Là, il va me pousser". En quelque micro-secondes, on capte l'intention de notre partenaire.

David et un disciple de Maître CUI Rui Bin en 2004.
Au début de la pratique, on se sent plus fort quand notre avant-bras est sur celui du partenaire (au-dessus). 

Mais, on progressant cela n'a plus aucune importance. Qu'on soit au-dessus ou pas, on peut toujours appliquer des techniques adaptées à la situation. 

L'important c'est notre Gong Fu, notre niveau d'énergie interne associé à la coordination de tous nos membres et à la détente musculaire!

L'intérêt majeur à mes yeux du Tui Shou du Yi Quan est de pouvoir s'entraîner réellement sans risque de se blesser sérieusement... à part quelques doigts retournés ou foulés!

Au début de l'entraînement, la plupart du temps, on est "dur" physiquement, tendu, contracté.

Lorsque j'ai commencé le Yi Quan, Maître Ming m'a fait travaillé avec un gars plus grand que moi mais bien plus frêle. 

En effet, j'étais costaud et cela faisait peu de temps que j'avais arrêté le renforcement musculaire et autres exercices visant à développer ma force physique. 

Dès que j'ai commencé à travailler avec lui, il m'était impossible de le pousser. Je regardais mes bras!  J'étais deux fois plus épais que lui. Qu'est-ce qui se passait? J'avais beau y mettre du mien, le gars ne bougeait pas et le tout en étant détendu et souriant... Par contre, il arrivait systématiquement à me "bouger".

Quelques mois plus tard, Maître Ming me fit remarquer qu'on ne me poussait plus comme ça! C'était vrai et je savais ce qui s'était passé pour en arriver là.

Le Tui Shou est d'une profondeur et d'une richesse sans fin...

Bonne pratique!

Partager cet article

Repost 0
Published by David BLAYO - dans Ressources
commenter cet article

commentaires

Christobald 16/03/2008 22:18

Bonsoir David,

Trop cool, je t'appeles le week-end prochain si tu le veux bien !

A très bientôt mon ami !

Christobald 16/03/2008 15:30

Bonjour David,

Je savais bien que Paxinglong finirait par retrouver ta trace. hehe
Il a fallu que cela soit au sortir de ma sieste dominicale, en surfant plus que d'habitude sur notre Yiiiiiiquannnn.
Content d'apprendre que tu es la !
A bientôt, j'espères !

David BLAYO 16/03/2008 21:59

Salut Christophe,Je suis réellement content d'avoir de tes nouvelles!Bien des choses se sont passées depuis 2004...Je suis en formation à Gérardmer cette semaine. On part demain pour rentrer lundi dans la nuit ou vendredi matin.Je serai très content de te lire à nouveau si tu as un peu de temps pour m'écrire et me raconter ce que tu es devenu (perso, pro et arts martiaux...)! Et j'essaierai (mais ce sera chaud en fin de semaine) de prendre du temps pour t'appeler au retour de la formation.Notre numéro de tél : 02.97.60.48.66 et le portable n'a pas changé 06.61.25.18.95.A bientôt.David.

alain delebarre 06/03/2008 22:35

salut david, je me permet de faire un petit tour sur ton blog,et j'aime réellement tes commentaires sur le tui shou, pas de bla bla (cela me fait penser à .....Me ming shan .)
( pousse et je te dirais tes progrés,ou une heure de posture et bien maintenant passes à deux .il n'y a que du concret et pas d'esbrouffe) , continu .......
PS:le 5 et 6 avril je participe à mon premier stage avec Me GUO GUI ZHI,je te dirais mes impressions...............
salutations.

Présentation

  • : YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • : Le Yi Quan (Da Cheng Quan) est un art martial chinois qui permet de développer la véritable énergie interne pour le combat, de préserver sa santé et de guérir certaines maladies. YIQUAN - DACHENGQUAN
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre