Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 14:30
Demat, Bonjour,

Après un premier article qui vous a plu concernant Maître ZHAO Dao Xin, vous trouverez ci-dessous un texte issu de son livre sur les arts martiaux.

ZHAO Dao Xin était bien dans la même optique que WANG Xiang Zhai et YAO Zong Xun : dépoussierrer les arts martiaux chinois, les actualiser et les rendre plus efficients face à des pratiques occidentales, notamment, très directes et très pragmatiques dans leurs approches de l'entraînement et du combat.

Maître ZHAO souligne le fait de bien prendre en compte l'objectif de l'art martial : le combat et l'efficacité en combat.

Avant-gardiste, son euvre a quasiment disparu. Créateur du Xin Hui Zhang, boxe axée sur le combat, Maître ZHAO n'a laissé que 2 disciples (cf article précédent). Maître Ming Shan a été formé à cette boxe rare qu'est le Xin Hui Zhang par Maître XIONG, l'un des deux disciples de ZHAO Dao Xin.


Bonne lecture à toutes et à tous.

A bientôt...

David.

________________________________________________________________________________



METHODES D’ENTRAÎNEMENT par ZHAO Dao Xin :
Pensées, Opinions, Philosophie, etc.
3 Maîtres de Yi Quan : HAN Xing Qiao, ZHAO Dao Xin et YAO Zong Xun
Traduit du chinois par Andrzej KALISZ et de l’anglais par David BLAYO (source : Dragon List).


Du traducteur (AK) : ZHAO Dao Xin a été l'un des meilleurs élèves de WANG Xiang Zhai (le fondateur du Yiquan).

Ce texte fait partie du livre : « Théorie de l’art du poing »
.






HAN Xing Qiao, ZHAO En Qing et YAO Zong Xun.

Maître ZHAO En Qing
(Ndt dit ZHAO Dao Xin) :

L'objectif fondamental de l'entraînement à l’art martial est d’accroître ses capacités au combat. Mais beaucoup de jeunes gens passent beaucoup de temps à l’entraînement, sans beaucoup de résultats. En combat, ils ne sont pas en mesure de faire face à une personne forte ou une personne qui est habituée à des combats violents. C'est parce qu'ils sont en train de marcher sur un chemin éventé, qui ne les mène pas à l'objectif.
Bien sûr, ceux qui ne font que chercher des raccourcis et ne pensent pas à l’entraînement intensif ne seront pas couronnés de succès. Mais un dur labeur ne suffit pas, si vous n'utilisez pas de méthodes efficaces.

Un système scientifique de méthodes d’entraînement est nécessaire si vous souhaitez augmenter vos capacités pour le combat avec peu d’efforts en peu de temps.

L’entraînement doit être directement liée au combat. Tradition et innovation sont toutes deux importantes. Vous avez besoin de développer pleinement vos capacités nécessaires au combat.

Un point de vue approprié concernant le sujet de l'art martial est important pour un entraînement efficace. Vous ne devriez pas être enclins à croire en la valeur de certaines méthodes « incroyables ». Vous ne devriez pas vous laisser séduire par des histoires merveilleuses et de belles démonstrations. Vous ne devriez pas être superstitieux et aveuglément adorateur (Ndt : croyant).

La plus grande erreur des gens, c'est qu'ils ne reconnaissent pas leurs propres erreurs, pensant que leurs points de vue et leurs capacités sont parfaites. Ils ne sont pas en mesure d'accepter quelque critique que ce soit. Ils soutiennent que les arts martiaux chinois sont supérieurs à ceux des autres pays, et que rien ne peut être comparé à leur propre style. On doit s'opposer à de telles attitudes. La maîtrise de l'art martial ne dépend pas du nombre de techniques ou de leur complexité. Vous devez savoir qu’un haut niveau de compétences est fondé sur une utilisation parfaite de méthodes simples. C’est l’entraînement à de très communes méthodes qui conduisent à vraiment une habileté merveilleuse.

Comment devrions-nous travailler pour améliorer nos capacités au combat? Cela devrait être basé sur l'amélioration des fonctions du système nerveux, des attributs du corps et de l’habileté à se déplacer. Ainsi, le système d’entraînement scientifique doit inclure l'entraînement mental, l’entraînement des attributs du corps et l’entraînement technique.

Nous divisons notre entraînement entre l’entraînement de base, l’entraînement de la puissance explosive, l’entraînement dans l'absorption des coups et l’entraînement au combat.

L’entraînement de base comprend : Zhan Zhuang (Ndt : posture de l’arbre), le jogging, les étirements, la corde à sauter. Vous devez également apprendre les plus simples des mouvements les plus basiques d'attaque et de défense. L’entraînement de la force est en supplément, et il est particulièrement important pour ceux qui manquent de puissance dans certaines parties de leur corps - mais la détente des épaules et des hanches doit être toujours soulignée.

Après la première période d’entraînement de base, vous devriez vous concentrer sur l’entraînement de la force explosive et de l’entraînement au combat, avec l’entraînement à l’absorption des attaques en sus. Mais l’entraînement de base ne devrait pas être négligé ni abandonné.

L’entraînement de la force explosive est la forme principale du développement technique de la puissance. Habituellement, nous utilisons des répétitions de mouvements élastiques et brusques. Les mouvements sont effectués selon différents angles. L’arrêt soudain est très important, car il contribue à augmenter la puissance dans la direction opposée.


Une méthode très efficace de développement de la puissance explosive est de « secouer » une perche. Nous ébranlons une perche de bois cirée dans différentes directions, cherchant à transférer la force à l'extrémité de la perche, comme si le corps et la perche ne faisaient qu’un.

L’entraînement consistant à frapper des objets est un entraînement à la puissance explosive et aux techniques d’attaques en même temps.

Il y a la poire de frappe – pour le développement de la vitesse, le sac de frappe lourd – pour le développement de la puissance, et la balle légère – pour l'amélioration de la coordination. Il y a aussi l’entraînement libre avec les paos, ce qui permet l'amélioration de l'agilité.


Vous pouvez également utiliser toute autre méthode de valeur d’autres arts martiaux et de diverses disciplines sportives.

Le corps ne peut absorber des attaques de sabre ou de lance. L’absorption de coups est une partie supplémentaire de l’entraînement. Pour survivre lors d’un combat acharné et gagner, vous avez aussi besoin d’une volonté puissante et également de la capacité à absorber des coups de poing. Pour développer cette capacité, nous utilisons généralement un ballon lourd (Ndt : type « medecine ball ») ou un bâton de bois dur, que l’on presse ou que l’on roule sur l'abdomen ou les membres. Des objets dur à l’intérieur mais doux à l’extérieur peuvent être utilisés pour frapper certaines parties du corps. L’adaptation de la respiration de façon appropriée est importante. N’utilisez pas trop d'objets et n'oubliez pas que frapper certaines parties du corps est dangereux et cela devrait être évité.

Voir l’entraînement au combat comme quelque chose d'extrêmement difficile et de dangereux et en faire seulement une partie de la pratique plus avancée est erroné. Après une courte période d’entraînement de base, nous devrions voir la pratique du combat comme « notre riz quotidien ». Mais pour des raisons de sécurité utilisez des gants de boxe et ne portez pas de chaussures dures et lourdes, ou tout objet qui pourrait être dangereux pour l’entraînement de votre partenaire. Soyez attentif à la sécurité de votre lieu d’entraînement.

Pour commencer, des attaques simples peuvent être utilisées, et les actions d'attaque et de défense peuvent être répétées de nombreuses fois.

Après avoir atteint une certaine fluidité, les actions d’attaque et de défense peuvent se faire à pleine puissance. Dans ce type d’entraînement, la personne qui se défend sera frappée assez fréquemment, ce qui devrait être accepté comme étant normal.

Lorsque vous en arrivez à proprement parlé à l’entraînement au combat, au début, vous devriez éviter de vous livrer à un combat engagé (Ndt : violent) avec un adversaire d’un meilleur niveau. Ce n'est que lorsque le pratiquant est en mesure de conserver une totale conscience avec une certaine détente, que les techniques et les frappes dures peuvent être autorisées.

Vous devriez voir les combats comme une grande opportunité d'apprentissage. Vous devriez pratiquer le combat de diverses façons avec des partenaires, et vous ne devriez pas avoir peur de perdre au cours des combats d’entraînement. Combattre avec plusieurs adversaires l'un après l'autre ou combattre avec plusieurs adversaires simultanément sont des méthodes qui contribuent encore plus à développer vos capacités au combat.

Les gens demandent souvent : « Qu’est-ce qui est le mieux, le mouvement direct ou circulaire? Lent ou rapide? Doux ou dur? Devons-nous nous concentrer sur la respiration? Sur quelle jambe le poids devrait être mis? ».

La réponse est : "Dans le circulaire, cela devrait être droit et dans le droit cela devrait être courbe, il devrait y avoir des changements entre lenteur et rapidité, le doux et le dur devraient se compléter l’un l’autre, la respiration devrait être à moitié consciente, à moitié inconsciente, la position du centre du poids (Ndt : centre de gravité) devrait être changeante".

En résumé, vous avez besoin d'éviter les extrêmes. Vous devriez chercher l'équilibre entre les opposés afin d’atteindre de meilleurs résultats. « Si en utilisant une petite quantité, vous atteignez votre objectif, si vous en utilisez de trop, l'effet sera inverse ». En matière d’entraînement, vous devriez rechercher une agilité épurée. Il faut savoir que d'innombrables belles chansons sont faites seulement avec quelques sons. En combat, des techniques simples peuvent être mélangées, créant sans cesse des possibilités illimitées de changement.


Les ornements et l’insolite, ce n'est bon pour rien de
plus que des démonstrations et pour impressionner l'auditoire, alors que seules les choses simples peuvent être librement utilisées en combat.

La question de savoir si une technique peut devenir une bonne arme pour vous ne dépend pas du fait d’être traditionnelle ou d’être prononcée correctement par certaines personnes, mais bien si vous pouvez l'utiliser efficacement et naturellement en combat.

Chaque technique personnelle peut être différente, vous n'avez pas besoin de vous en tenir à des modèles fixes.




« Il n'existe pas d’entraînement sans être fatigué ». La méthode d’entraînement, qui apportera rapidement des effets, exige que le pratiquant atteigne le point d'être très fatigué au cours de chaque session d’entraînement.

Les sessions d’entraînement n'ont pas besoin d'être quotidiennes, mais la quantité et l'intensité de l’entraînement devraient être suffisantes. De plus, le repos après l’entraînement et une bonne nutrition sont nécessaires.

Pour devenir un grand maître de l'art martial ce n'est pas comme cela semble être dans les rêves de ceux qui n'ont pas encore commencé l’entraînement. Un entraînement dur peut causer de la déception, une perte d'intérêt et de « goût » pour les arts martiaux. Lorsque vous commencez à combattre, au début, il s'avère que vous n'êtes pas capable de faire grand chose et surtout ce sera vous, qui serez battu, et vous aurez besoin d'apprendre à accepter d'être touché régulièrement. Et si vous ne continuez pas à vous entraîner durement, votre savoir-faire diminuera à nouveau. C'est seulement avec une volonté puissante et l’usage de méthodes d’entraînement scientifiques que vous pouvez passer avec succès à travers les épreuves ou l’entraînement à l’art martial.

Partager cet article

Repost 0
Published by David BLAYO - dans Ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • YI QUAN (DA CHENG QUAN) - Le blog de David BLAYO
  • : Le Yi Quan (Da Cheng Quan) est un art martial chinois qui permet de développer la véritable énergie interne pour le combat, de préserver sa santé et de guérir certaines maladies. YIQUAN - DACHENGQUAN
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre